ACTUALITÉSÉCONOMIE

Chine-Afrique: L’Empire du Milieu accélère la cadence de son aide financière

Le président Xi Jinping a annoncé une enveloppe de 60 milliards de dollars destinée à l’Afrique lors du dernier sommet Chine-Afrique, avec huit grands projets au menu.

Les sommets Chine-Afrique sont souvent marqués par des annonces fortes. Le dernier en date n’a pas dérogé à la règle. Lors de ce grand rassemblement, qui s’est déroulé les 3 et 4 septembre dernier à Pékin, le président chinois Xi Jinping a annoncé une enveloppe de 60 milliards de dollars pour l’Afrique. II s’agira, entre autres, de 20 milliards de dollars de lignes de crédit, 15 milliards de dollars de subventions, prêts sans intérêt et prêts concessionnels, 10 milliards de dollars dans le cadre d’un fonds spécial et 5 milliards de dollars pour soutenir les importations en provenance du continent. D’après le président chinois, ces financements seront accordés aux pays africains sous forme d’aide  gouvernementale, d’investissements et financements via des institutions financières et des entreprises.

Autre bonne nouvelle annoncée par le chef d’État chinois, l’exemption, pour certains pays africains, de paiement des dettes contractées sous forme de prêts sans intérêt auprès du gouvernement chinois et arrivant à échéance d’ici à fin 2018. Ces exonérations concernent les pays les moins avancés, les pays fortement endettés et pauvres, les pays sans littoral et les petits pays insulaires en développement qui entretiennent des relations diplomatiques avec la Chine.

Huit projets en Afrique d’ici 2021
Parallèlement, Xi Jinping a révélé la mise en œuvre de huit projets sur le continent d’ici 2021. Des initiatives qui cibleront la connectivité des infrastructures à travers le renforcement de la coopération entre les entreprises chinoises et africaines, la promotion industrielle avec la mise en place de 50 projets d’assistance agricole et l’organisation d’une exposition économique dédiée aux entreprises chinoises et africaines, les échanges humains et culturels à travers l’octroi de 50 000 bourses gouvernementales en faveur de l’Afrique offertes par la Chine, la formation de 1 000 cadres africains de haut niveau, ainsi que le parrainage des ateliers de formation et des séminaires à l’intention de 50 000 autres africains.

L’empire du Milieu prévoit aussi d’épauler les pays africains dans le secteur sanitaire avec le renforcement de 50 programmes d’aide médicale et de santé, la mise en œuvre de près de 50 projets d’assistance au développement écologique et à la protection de l’écologie et de l’environnement, ainsi que 50 programmes d’assistance à la sécurité et la mise en place d’un fonds de paix et de sécurité Chine-Afrique.
170 milliards dollars d’échanges en 2017

Les échanges entre la Chine et l’Afrique empruntent une courbe ascendante, selon Qian Keming, vice-ministre chinois du Commerce. Ils ont atteint 170 milliards de dollars en 2017, soit une hausse de 14% par rapport à 2016. Ce qui a permis à Pékin d’être le premier partenaire commercial de l’Afrique pour la 9e année consécutive. Révélation faite lors d’une conférence de presse organisée en marge du sommet. D’après le vice-ministre, le volume des échanges a même augmenté de 16% au premier semestre 2018 pour atteindre 98,8 milliards de dollars. Ses investissements directs (IDE) annuels sont estimés à environ 3 milliards de dollars au cours des trois dernières années. D’importants investissements ont été notés dans les secteurs de la fabrication, la finance, le tourisme et l’aviation.

Par Baye Sakho

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.