ACTUALITÉS

Civilisation : Tout commença en Afrique !

Conférence du Pr Cheikh Anta Diop à Niamey en 1984

La rédaction a décrypté pour vous cette conférence du Pr Cheikh Anta Diop sur « L’apport de l’Afrique à la civilisation universelle » à Niamey au Niger, en 1984, mais d’une telle acuité que nous vous partageons son intervention. Elle sera publiée en plusieurs parties…

Décryptée par Daouda MBaye 

Le modérateur de la conférence de Niamey annonçait : le Pr Cheikh Anta Diop va nous entretenir sur un thème d’actualité, qui nous concerne tous : « L’apport de l’Afrique à la civilisation universelle », thème très alléchant ! Nous croyons qu’en ce 21ème siècle, au moment où des robots sont envoyés sur Mars – Perseverance de la NASA vient à peine d’y être posé – et que la 4ème révolution industrielle et numérique est à nos portes, ce thème est d’une actualité pressante.

Voici l’intégralité de son propos :

« Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, il se fait déjà tard, pourtant j’aurais voulu vous entretenir ce soir assez longtemps pour vous communiquer un certain nombre d’informations qui me paraissent essentielles. Hélas, je serai bien obligé de me résumer.

J’essaierais autant que faire se peut de vous communiquer l’essentiel du thème de ma conférence.

Aujourd’hui, en effet, nous devrons parler de l’apport de l’Afrique à la civilisation universelle. De quoi s’agit-il ? L’Afrique passe pour être un continent frustré qui n’a presque rien apporté à la civilisation. L’on parle souvent du Rendez-vous du donner et du recevoir, en supposant que d’ici là, l’Afrique aura fait ses preuves et que dans la phase ultime du développement de la civilisation universelle, l’Afrique apportera quelque chose à l’Humanité. C’est vraiment renversé le courant de l’évolution et raconter l’histoire à rebours que de concevoir le développement historique de cette façon, parce que c’est bien le continent africain qui fut à l’origine de tout le développement de la civilisation.

 

Trois grandes étapes

Je voudrais seulement saisir 3 grandes étapes de cette évolution et m’entretenir avec vous là-dessus.

Au tout début – maintenant cette question ne se discute plus âprement – mais, il y a une trentaine d’années, pour être sérieux, il ne fallait pas considérer que l’Afrique puisse être réellement le Berceau de l’Humanité. C’était une idée qui paraissait extrêmement saugrenue. Il fallait même faire preuve d’un grand courage intellectuel pour avancer une telle pensée. Depuis, la recherche s’est développée et vous en connaissez les résultats. Nous savons aujourd’hui que l’Afrique est bien le Berceau de l’Humanité. Mais vous nous direz tout de suite que le Berceau de l’Humanité, c’est un berceau à roulettes et qu’il passe d’un continent à l’autre. En fait, ceci est inexact. Ce berceau, on l’a placé au début en Asie pour des raisons bien connues, relevant de la tradition biblique et aussi des apparences. C’est en Asie que se trouvent les 3 races, des noirs, des blancs et des jaunes. Et la tradition biblique plaçait le berceau de l’humanité sur ce continent. De la sorte, les premiers archéologues, tels que Bernard Boulet, ont essayé de prouver la véracité biblique, et donc des fouilles ont été entreprises en Mésopotamie pour montrer que le Déluge a bien eu lieu, que la Bible a dit vrai.  Par ailleurs, on a trouvé sur ce continent le Pithécanthrope. Ces minces éléments ont suffi pour placer le berceau de l’Humanité en Asie. Mais, dès que la recherche s’est intensifiée, on s’est aperçu que c’est plutôt vers l’Afrique qu’il faut regarder, d’autant plus que des auteurs comme Darwin avaient déjà suggéré cette idée.

Berceau de l’Humanité

Maintenant, les vestiges et les fossiles trouvés en Afrique ne laissent plus aucun doute sur le fait que l’Afrique est le Berceau de l’Humanité. Depuis que le Berceau de l’Humanité a été placé en Afrique, il ne l’a plus quitté. Chaque jour, dans le domaine de la recherche préhistorique, on trouve que l’Afrique est bel et bien le Berceau de l’Humanité.

Six spécimens d’hommes – si on peut les appeler ainsi, le terme étant impropre pour certains d’entre eux, mais pour s’exprimer de façon imagée – sont nés en Afrique. Les 3 premiers n’ont pas atteint, semble-t-il, dans l’état actuel de la recherche, un potentiel suffisant pour sortir de l’Afrique. Mais les 3 autres en sont sortis pour peupler les autres continents.

Les 3 premiers sont l’Australopithèque Robustus, l’Australopithèque gracile et l’Homo Habilis. Ces 3 spécimens, on ne les trouve pas sur les autres continents dans l’état actuel de la recherche dans l’archéologie préhistorique.

Mais l’Homo Erectus qui a paru en Afrique, il y a environ 2 millions d’années, l’homme de Neandertal qu’on appelait l’Homo Faber et qu’on appelle maintenant Homo Sapiens, et l’Homo Sapiens Sapiens sont sortis de l’Afrique pour aller peupler le reste du monde.

A suivre mardi 23 février 2021

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.