Entreprise

Inclusion financière: l’ADN du groupe

Wari a axé son business model sur la finance inclusive avec comme principale cible : le secteur informel.

En Afrique, le secteur informel est une poule aux œufs d’or. De multiples transactions s’y opèrent, mais faute de régularisation, leur ampleur est méconnue et leur impact sous-estimé. Wari l’a compris très tôt en mettant en place un business model qui sera adapté à cette cible. «Lorsque l’on accorde un peu d’attention aux acteurs du secteur dit informel on se rend compte que ce sont eux (la marchande de cacahuètes, le vendeur de pain, le boutiquier du quartier…) qui constituent l’essentiel de notre tissu économique. Ils sont, à eux tous seuls, des microentreprises qui maîtrisent le profil et les besoins de leur clientèle font de la gestion de stock et de trésorerie au quotidien, contractent ou accordent du crédit…», expliquait M. Mbodjie dans une ancienne interview à un magazine sénégalais.
Ces acteurs de l’informel se formalisent peu à peu en devenant des représentants de la marque dans leurs quartiers, villes ou régions. Wari revendique actuellement près de 20.000 points de vente au Sénégal et, au total, plus de 500.000 points de services directs à travers le monde. «Les problématiques et la connaissance du marché africain m’ont encouragé à m’investir dans des projets à fort impact social. Mes collaborateurs et moi sommes en permanence motivés par l’envie de toujours trouver des solutions pour simplifier la vie des populations, sans distinction de milieu social ou de pouvoir économique», précise-t-il.
Inclusion financière
et géographique
Ce modèle économique semble porter ses fruits au Sénégal, son pays de naissance, où d’après la Banque mondiale, seuls 15% des adultes disposent d’un compte bancaire. «Notre business model est atypique. Nous ne sommes ni une banque ni un opérateur téléphonique. Nous sommes une plateforme digitale qui ambitionne de relier tous les acteurs de différents secteurs pour permettre au grand public, bancarisé ou non, d’accéder à une large palette de services de manière simplifiée», nous explique-t-il. La philosophie de son groupe, c’est de promouvoir l’inclusion financière à travers un écosystème complémentaire. «Nous créons un véritable écosystème où nous interconnectons les besoins multiples des consommateurs à une seule solution: la plateforme Wari. Le modèle Wari offre un véritable bond technologique tout en assurant l’inclusion financière des populations, à travers une plateforme sécurisée». Les clients de la société ont la possibilité d’acquérir des cartes multiservices «Wari» utilisables dans le réseau GIM UEMOA.

Outre  l’inclusion  financière, l’entreprise favorise aussi l’inclusion géographique. «Chaque fois qu’une transaction passe par la plateforme Wari plutôt que de manière informelle, l’inclusion financière s’opère. Pour ceux qui vivent dans des coins plus reculés, Wari a déployé son réseau de points de services. Ce déploiement territorial massif engendre l’inclusion géographique de toutes les zones du pays via notre réseau», remarque-t-il.

Par Elimane Sembène

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.