ACTUALITÉSCONJONCTURE

Infrastructures: Un nouveau fonds d’investissement voit le jour

L’assureur sud-africain Sanlam et Africa Infrastructure Securities (Infrasec) ont lancé un fonds d’investissement pour financer des projets d’infrastructures en Afrique.

Les besoins annuels d’investissement en Afrique sont estimés à 100 milliards de dollars, soit 15% du PIB du continent. De nombreux véhicules de financement voient le jour pour essayer de combler ce gap. Dernier en date : un nouveau fonds d’investissement lancé conjointement par l’assureur sud-africain Sanlam, leader du marché des assurances en Afrique, et l’Africa Infrastructure Securities (Infrasec).
Ce fonds sera géré sous forme d’une joint-venture incorporée en Islande qui sera détenue par les deux entités. Le choix n’est pas anodin, si l’on sait qu’il existe plusieurs accords d’investissement entre ce pays et plusieurs économies du continent. C’est aussi une destination de choix prisée par les porteurs de produits financiers tels que les obligations et fonds en destination du continent.
Selon Kholofelo Molewa and Michael Brooks, les co-fondateurs et directeurs exécutifs du fonds, «bien que l’appétit des investisseurs pour l’Afrique augmente, les opportunités de financement demeurent faibles, par rapport aux besoins d’infrastructures. Cela rendra notre fonds concurrentiel, tout en tirant parti de l’expertise combinée d’investissement de Sanlam et Infrasec, avec les meilleurs partenaires, les connaissances et les relations sur le terrain en Afrique».

Par Baye Sakho

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.