EN BREF...

Afrique centrale : Deutsche Bank pointée du doigt par Greenpeace

Le prochain transfert de la Deutsche Bank, à la mi-2021, au géant du caoutchouc Halcyon Agri, basé à Singapour, via sa filiale Corrie MacColl, soit la 2ème tranche d’un prêt de 25 millions de dollars pour financer les investissements de ses plantations au Cameroun et en Malaisie, promettant « un nouveau standard pour l’industrie du caoutchouc », est sujet à polémique. Contrairement à ce qui est annoncé, Greenpeace trouve que c’est la deuxième fois en 12 mois que la Deutsche Bank est sur le point de violer son propre cadre de politique environnementale et sociale. L’ONG regrette des violations des droits de l’homme, de la non-transparence et des cas de déforestation parmi les plus dévastatrices dans l’histoire récente de l’Afrique. Elle oppose à la banque, qui défend une RSE irréprochable, des images satellite montrant qu’entre 2011 et 2018, la filiale de Halcyon, Sud-Cameroun Hévéa (Sudcam), en a dégagé plus de 10 000 hectares de forêt tropicale – une zone de la taille de Paris – à moins d’un kilomètre de la réserve de faune du Dja, un site du patrimoine mondial de l’Unesco. Une coupe à blanc qui a provoqué le déplacement des peuples autochtones Baka.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.