Actualités

Commerce: vers un renforcement des échanges entre les pays arabes et africains de l’OCI

La Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC) souhaite renforcer les relations commerciales entre les pays arables et ceux d’Afrique subsaharienne membres de l’Organisation de la coopération islamique.

« Arab-Africa  Trade  Bridges » (AATB), c’est le nom du programme triennal lancé lors d’un forum organisé les 22 et 23 février à Rabat par la Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC) membre de la Banque islamique de développement (BID) pour promouvoir les relations économiques et commerciales entre les pays arables et ceux d’Afrique subsaharienne, membres de l’Organisation de la coopération islamique (OCI), et permettre aux milieux d’affaires de tirer pleinement profit du potentiel économique des deux régions dont les échanges ont connu une régression.
Une étude du Centre du commerce international (CCI) met en lumière ce potentiel. D’après le CCI, les 17 pays arabes de l’OCI ont exporté en moyenne 1060 milliards de dollars dans le monde entre 2011-2015, tandis que les 22 pays d’Afrique subsaharienne ont exporté en moyenne 160 milliards de dollars au cours de la même période. «Ce programme a été donc conçu pour mettre en valeur le potentiel d’exportation inexploité, à travers la promotion de nouveaux partenariats commerciaux, tout en consolidant les acquis ainsi que le développement de la coopération entre les pays et les organismes d’appui au commerce et à l’investissement, en prenant en considération les défis et les opportunités existants», indique l’ITFC.
Lors de ce forum, l’ITFC a signé des accords de partenariat avec la CEDEAO et l’Afreximbank qui entrent dans le cadre de ce nouveau programme. «La Corporation internationale islamique du financement du commerce (ITFC) croit fermement en l’impact positif que ce programme aura sur la création d’opportunités de commerce et d’investissement entre les pays arabes et africains, ainsi qu’au niveau de soutien apporté à la croissance économique et sociale dans ces pays», a déclaré Hani Salm Sonbol, DG de l’ITFC.

Par Babacar Seck

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.