Actualités

Maroc-Afrique subsaharienne: des échanges commerciaux asymétriques…

Les échanges entre le Maroc et l’Afrique subsaharienne connaissent une hausse depuis 2009, mais c’est le Royaume qui en tire le plus grand profit, selon une étude publiée par le think tank OCP Policy Center.

Les relations commerciales entre le Maroc et les pays d’Afrique subsaharienne connaissent une hausse annuelle de 12,8% depuis 2009, souligne l’étude d’OCP Policy Center. Toutefois, ces échanges sont asymétriques, car ils bénéficient davantage au Royaume. Ses exportations dans cette région ne cessent de croître depuis 2009, tandis que ses importations ont connu une baisse entre 2012 et 2014 avant de rebondir en 2015 pour atteindre un taux de 70%. L’étude précise d’ailleurs que la balance commerciale du Maroc avec les autres pays du continent est excédentaire depuis 2008, avec un solde atteignant 992,3 millions de dollars en 2015 (soit 1% du produit intérieur brut – PIB), après avoir enregistré des montants de 981,5 et 1.091,5 millions de dollars respectivement en 2013 et 2014.
Le commerce avec l’Afrique subsaharienne représentait seulement 3,4% du commerce total du Maroc en 2015, contre 56,7% avec l’Union européenne et 15,3% avec la région Moyen-Orient/Afrique du Nord (MENA). D’après le think tank marocain, la faiblesse des infrastructures des marchés financiers africains, la non-application des protocoles commerciaux et la quasi-absence de lignes directes de transports terrestres ou maritimes pourraient expliquer la faiblesse de ces échanges.

40% des IDE marocains destinés à l’Afrique subsaharienne
En 2015, 40% des investissements directs à l’étranger (IDE) du Maroc étaient destinés à l’Afrique subsaharienne, faisant de lui le premier investisseur sur le continent derrière le Kenya, l’Afrique du Sud et le Nigéria. «Les investisseurs africains ont presque triplé leur part des projets d’IDE au cours de la dernière décennie, passant de 8% en 2003 à 22,8% en 2013», indique l’étude. La Côte d’Ivoire, l’Ile Maurice et le Mali ont été les trois premières destinations des IDE marocains entre 2011 et 2015. L’Ile Maurice, la Côte d’Ivoire, le Nigéria, le Sénégal et la Mauritanie étaient les cinq principaux bénéficiaires de ces IDE en 2015. On note aussi un accroissement du nombre de produits marocains exportés en Afrique subsaharienne. Ils sont passés de 83 produits en 1995 à près de 187 actuellement.
Les banques, les télécommunications, l’industrie et l’immobilier sont les principaux secteurs d’investissement. Les parts des télécoms et de l’immobilier ont connu une forte hausse en passant de 9 à 21% et de 2 à 11% entre 2011 et 2015. Les investissements dans l’industrie ont connu une baisse en passant de 22 à 12% durant la même période.

Par Baye Sakho

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.