AFRICAN JOURNALBANQUES & ASSURANCES

Côte d’Ivoire: Création de banques en ligne pour accélérer la bancarisation

La Côte d’Ivoire lancera des banques en ligne en 2018 pour augmenter le taux de bancarisation dans le pays.

Le système bancaire ivoirien devrait bientôt compter de nouveaux adhérents. En effet, l’État prévoit la création de banques en ligne et des banques de proximité pour accélérer la bancarisation au niveau national, et permettre notamment l’intégration des populations de certaines localités dépourvues de banques. D’après le ministre de l’Économie et des Finances, Adama Koné, ce projet est en train d’être conçu et sera lancé cette année. «De plus en plus de personnes utilisent déjà Orange money, MTN money ou Moov money pour leurs transactions et nous pensons qu’en vulgarisant l’usage de la monnaie électronique, cela contribuera énormément à réduire le besoin de la monnaie physique. Avec la numérisation, la monétique va de plus en plus être virtuelle», a-t-il indiqué.

D’après des statistiques fournies en 2016 par la Banque centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO), seuls 16% des Ivoiriens ont un compte en banque contre 7,1% en 2007. Le taux d’usage des services financiers digitaux y ont également connu une hausse en passant de 13,6% en 2007 à 48% en 2016.

En Côte d’Ivoire, les paiements mobiles connaissent un développement exponentiel. Quelque 50% des paiements de factures d’eau et d’électricité et des transferts d’argent s’effectuent via le mobile. Les opérateurs du secteur se sont partagé 14,9 milliards de FCFA de commissions lors du premier trimestre 2017, selon un rapport de l’Agence de régulations des télécommunications et des postes de Côte d’Ivoire (ARTCI) publié en juillet 2017.

Le taux de pénétration du mobile est estimé à 122% contre 31,36% pour le mobile money qui ne représentait que 7% des revenus du secteur, soit 7,6 millions d’abonnés. L’ouverture des nouvelles banques en ligne devrait stimuler sa croissance.

Par Baye Sakho

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.