AFRICAN ENTREPRENEURSHIP JOURNALNon classé

Dix femmes d’affaires qui font bouger l’Afrique

  1. Mama Ngina Kenyatta (Kenya)

La veuve de Jomo Kenyatta, Mama Ngina, est à la tête des entreprises de la famille Kenyatta qui ont des investissements dans le secteur bancaire, l’éducation, l’agriculture, l’hôtellerie, l’assurance, de la fabrication et de l’immobilier. Elle supervise un portefeuille comprenant la plus grande banque privée du Kenya (Commercial Bank of Afrique), un hôtel haut de gamme (Brookside Dairies), un groupe de média (Media Max) et des investissements dans le bois (Timsales). Elle n’a jamais révélé le montant de sa fortune estimée à quelques 300 millions de $.

  • Isabel Dos Santos (Angola)

Isabel Dos Santos, 39 ans en 2013, millionnaire à 24 ans, est la fille aînée du président angolais, José Eduardo Dos Santos. Isabel pèserait une fortune estimée à 170 millions de $. Elle possède des investissements dans le pétrole et les diamants. Elle détient également des parts dans Ciminvest et à la Banco Africano de Investimentos. Isabel détiendrait également des participations importantes au Portugal, dans les banques (Banco Espirito Santo et Banco Português de Investimento) et dans le secteur de l’énergie (Energias de Portugal).

  • Hajia Bola Shagaya (Nigéria)

La Nigériane la plus riche est une femme d’affaires du nom de Bola Shagaya. Elle possède des investissements dans le secteur du pétrole, de la banque, de la communication, de la photographie et de l’immobilier avec la construction de centaines de résidences pour lesquels, les locataires paient 180.000 $ par an. Elle possède aussi des propriétés en Europe et en Amérique. Elle est devenue l’un des plus grands acteurs du secteur pétrolier nigérian lucratif. Elle est Directrice générale de Bolmus Group International.

  • Salwa Akhennouch (Maroc)

C’est en 1993 que Salwa créa une société de distribution de matériaux de revêtement et de parquet. Présidente du groupe Aksal fondé en 2004, Salwa est devenue la reine marocaine de la franchise (Zara) et du prêt-à-porter (Massimo Dutti). Elle est la propriétaire du Morocco Mall (15 millions de visiteurs en 2012), classé parmi les plus grands centres commerciaux d’Afrique et du Moyen Orient.. Salwa Idrissi est par ailleurs l’épouse d’Aziz Akhannouch, ministre de l’Agriculture et patron d’Akwa Group (distribution de produits pétroliers).

  • Folorunso Alakija (Nigéria)

Alakija, la soixantaine, dessinatrice de mode nigérian, milliardaire, est aussi dans le pétrole, le gaz et l’exploration pétrolière et de production. Après avoir étudié le design de mode au Royaume-Uni, elle a fondé sa maison de couture au Nigeria en 1985. Grâce à un de ses amis, elle s’est impliquée dans le secteur pétrolier. Elle fut propriétaire d’un large terrain sous lequel, du pétrole a été trouvé. Et c’est ce qui fut à l’origine de sa fortune. Elle accorde AFRIcan business journal | N°08 | 7 actualité s u r le fil beaucoup de temps et d’argent à sa fondation, Rose de Sharon, qui accorde des prêts sans intérêt aux entreprises en démarrage.

  • Wendy Appelbaum (South Africa)

La fille du milliardaire Sud-africain Donald Gordon, Wendy Appelbaum, est créditée d’une fortune d’un milliard de rands (100 millions de $). En tandem avec son mari Hylton, elle gère un domaine viticole à Stellenbosch. Elle a eu à faire un don de 23 millions de $ pour la création de l’Institut Gordon (Sciences de gestion) et celle du Centre médical Donald Gordon, en mémoire de son père, pour aider les nécessiteux à accéder aux soins de santé en Afrique du Sud.

  • Wendy Ackerman (South Africa)

 Avec la fiducière familiale Ackerman gérée par elle et son mari, Wendy possède 50% de Pick ‘n’ Pay, la grande chaîne d’épicerie Afrique du Sud. Elle pèserait quelques 190,2 millions de $ et possède des sociétés au Mozambique, au Nigeria, en Namibie, en Zambie, en Zimbabwe et en Australie.

  • Bridget Radebe (South Africa)

Bridget a commencé à travailler dans les mines avant de fonder sa propre société minière, Mmakau Mining. Elle a été la première femme noire Sud-africaine à fonder sa propre compagnie minière. Sa société minière s’active dans l’or, le platine, l’uranium, le charbon, le chrome et dans l’exploration de nouveaux gisements. Bridget Radebe, sœur aînée du milliardaire Sud-africain Patrice Motsepe, est marié au ministre Sud-africain de la Justice, Jeff Radebe.

  • Sharon Wapnick (South Africa)

 Avec sa société Worth (43,1 millions de $), Sharon Wapnick, avocat de profession, est l’un des plus importants actionnaires individuels dans la société Octodec, spécialisée dans les prêts à long terme et dans l’immobilier haut de gamme. Elle est également un partenaire à TWB Avocat à la Cour, une société de droit commercial basée à Johannesburg.

  1. Irene Charnley (South Africa)

Irène, 52 ans, actuellement PDG de Smile Telecoms, une société de télécommunications, est un ancien syndicaliste. Elle aura pris ses marques en tant que négociatrice pour le Syndicat national des mineurs en Afrique du Sud, avant de passer des mines aux télécoms. Elle a été la directrice exécutive de MTN, le plus grand opérateur télécom d’Afrique, et a piloté son expansion vers l’Afrique de l’Ouest (Nigeria). Sa fortune est estimée à 150 millions de $.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.