ACTUALITÉSFINANCES

Finance islamique: BMCE Bank of Africa ouvre sa banque participative

Le groupe BMCE Bank of Africa a ouvert sa première banque participative BTI Bank à Casablanca en s’associant avec Al Baraka Banking Group.

L’annonce a été faite le 26 décembre lors d’une conférence de presse organisée à Casablanca. Le groupe BMCE Bank of Africa est l’actionnaire majoritaire de la BTI Bank (Bank Al-Tamweel Wa Al-Inma) avec une participation de 51%, les 49% restants étant contrôlées par le bahreïni Al Baraka Banking Group. «Nous sommes convaincus que l’expérience historique de nos partenaires et leur forte connaissance du marché nous permettront de faire de BTI Bank un modèle pour les banques participatives au Maroc», a déclaré Brahim Benjelloun Touimi, directeur général du groupe marocain.

Casablanca abrite la première agence de cette banque participative qui va démarrer ses activités avec un capital de 50 millions de dollars avec comme objectif l’ouverture de 20 agences au Maroc durant les cinq premières années d’exploitation. D’après son directeur général, Mohammed Maârouf, «BTI Bank ciblera quatre principaux marchés, à savoir le marché des particuliers, le marché des professionnels, le marché des TPE et PME, ainsi que le marché des GE (grandes entreprises)».

Ce nouveau-né dans le paysage de la finance islamique marocain devra faire face à une forte concurrence. Trois structures de ce genre existent déjà sur le marché local, depuis que la Banque centrale (Bank Al-Maghrib) a accordé, en janvier 2017, des agréments pour l’ouverture de ces banques islamiques dans le Royaume. Il s’agit de «Umnia Bank» du groupe CIH Bank en partenariat avec Qatar International Islamic Bank (QIIB) et la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), Bank Assafa, lancé par le groupe Attijariwafa bank, et «Bank Al Yousr» du groupe Banque Centrale Populaire (BCP) en partenariat avec Guidance Financial Group.

Par Babacar Seck

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.