AFRICAN FINANCIAL JOURNALAFRICAN JOURNAL

finances: l’Université de Cap Town connectée aux Fintech

L’Université de Cape Town (UCT) s’est doté d’un diplôme en technologie financière. A travers son Institut Africain des Marchés Financiers et de la Gestion des Risques l’UCT a créé cette filière technologie financière et devient ainsi la première université du continent Africain à offrir ce type de diplôme. Sa particularité réside dans le fait qu’il est spécifiquement conçu pour équiper les étudiants en compétences et connaissances nécessaires pour embrasser la révolution technologique dans le secteur des services financiers.

Technologie financière, un défi pour l’Afrique du Sud
L’essor de la technologie financière est un défi majeur pour l’Afrique du Sud et surement pour plusieurs autres pays africains. Mais à ce jour, aucune solution en termes de formation au 3e cycle n’était disponible sur le continent à l’exception de quelques rares formations spécialisées dispensées par des institutions bancaires ou financières.
Encore appelé Fintech, cette nouvelle technologie financière, combinée à un manque criard de diplômes dans ce secteur rendent difficile la navigation de la nation arc-en-ciel dans le monde technologie des finances. C’est donc le but de palier non seulement à l’absence de diplômes dans ce nouveau monde et aussi de maitriser cette nouvelle technologie que l’UCT a eu cette idée de filière financière qui permettra aux acteurs de ce secteur d’améliorer la qualité des services financiers dans le pays.
Pour Francesca Little, professeure agrégée et responsable du département financier c’est une satisfaction de s’associer à des partenaires internationaux afin d’offrir une spécialisation dans le nouveau domaine intéressant de la technologie financière.
Elle explique que l’autre approche topique du diplôme est la nouvelle technologie de bloc-bloc révolutionnaire qui se cache derrière de nouvelles technologies telles que le blockchain, une technologie qui permet aux entreprises de stocker des informations dans une base de données distribuée et crypto-graphiquement sécurisée.
L’application la plus célèbre à ce jour est Bitcoin, une monnaie cryptographique qui a récemment vu une augmentation phénoménale de la valeur à mesure que de plus en plus d’applications deviennent disponibles.

De la demande pour les compétences
Dr Co-Pierre Georg, professeur agrégé a l’UCT et enseignant à Institut Africain des Marchés Financiers et de la Gestion des Risques est plus explicite sur la demande pour les compétences. «Le secteur des services financiers est confronté à une demande changeante de compétences», affirme-t-il. Dans le passé, les entreprises recherchaient principalement des compétences avancées en mathématiques et en modélisation. Aujourd’hui, il y a toujours de la demande pour ces compétences, mais la demande la plus importante maintenant est pour les étudiants qui ont une compréhension approfondie des finances combinée à une maîtrise de l’analyse moderne des données et des compétences en développement de logiciels, dixit Dr Georg. Il assure par ailleurs que les étudiants de l’institut seront en mesure de développer ces compétences dans les deux domaines les plus excitants de la Fintech à savoir l’apprentissage automatique et les technologies blockchain.

Dès Janvier 2018, l’institut va donc développer et dispenser des programmes de troisième cycle pertinents, intensifs et efficaces. Le nouveau diplôme est un Master of Data Science avec une spécialisation en technologie financière sera offert pour la première fois l’année prochaine. Étant donné que le milieu de travail moderne requiert un large éventail de compétences de diverses disciplines, le nouveau diplôme est hautement interdisciplinaire et homologué avec le Département des sciences statistiques de l’UCT.

Par Pamela Koumba

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.