ACTUALITÉS

Mozambique: La SADC condamne vigoureusement les attaques terroristes de Cabo Delgado

La SADC (South African Development Community) condamne, dans les termes les plus vifs, les attaques terroristes continues dans la province de Cabo Delgado au Mozambique. Une troïka de l’organisation sous-régionale est prévue jeudi à Maputo.

Daouda MBaye

Dr Mokgweetsi Masisi, président de l’Organe de la SADC sur la politique, la défense et la sécurité, a confirmé que les attaques aveugles contre la population civile qui avaient entraîné la perte de dizaines de vies, des centaines d’autres blessés et de nombreux autres déplacés, en particulier des femmes et des enfants, étaient des actes odieux de lâcheté.  Il a ajouté : «Nous espérons ardemment que les coupables seront rapidement arrêtés et traduits en justice… Cela a accru l’insécurité dans la région, entraînant une grave crise humanitaire, en particulier la nécessité de fournir des services de base, tels que la nourriture, l’eau et un abri à la population touchée ».

Une troïka de la SADC à Maputo pour des solutions
Le président Mnangagwa se joindra, jeudi 8 avril 2021 à Maputo (capitale du Mozambique), aux dirigeants de la SADC qui pilotent l’Organe sur la politique, la défense et la coopération en matière de sécurité, pour explorer les moyens de mettre fin aux attaques terroristes qui ont secoué la province de Cabo Delgado au Mozambique.
Le président de l’Organe de sécurité, le président du Botswana Mokgweetsi Masisi et le président sud-africain Cyril Ramaphosa devraient assister à cette réunion-clé, nous assure-t-on.
Pour rappel, les attentats terroristes sont si graves que la semaine dernière, plus de 180 personnes, y compris des travailleurs étrangers, ont été piégées dans un hôtel d’une ville appelée Palma, dans la province de Cabo Delgado. La ville était assiégée par les terroristes de l’État islamique depuis le 24 mars et plusieurs personnes avaient été tuées.

Un conflit sur le lit du pétrole et du gaz
L’Afrique du Sud a été contrainte de déployer des soldats au Mozambique, vendredi 2 avril 2021, pour sauver ses citoyens, à la suite d’informations selon lesquelles un citoyen avait été tué. Le président sud-africain Cyril Ramaphosa a déclaré qu’ils restaient déterminés à assurer la sécurité de leurs citoyens à Pemba et à Palma. Fort heureusement, les forces armées mozambicaines ont pris le contrôle total de la ville de Palma, dans cette province septentrionale de Cabo Delgado, chassant les derniers terroristes islamistes qui avaient attaqué la ville.
A noter que cette province fait face au Canal du Mozambique qui sépare Madagascar du continent et qui est riche en hydrocarbures.  Certaines parties étaient contestées entre la France, Mozambique et Madagascar… D’ailleurs, le géant français Total, qui a l’intention d’investir 20 milliards de dollars dans le projet situé sur la péninsule d’Afungi près de Palma, a arrêté les opérations de son usine de gaz naturel liquéfié après avoir retiré tout le personnel de la région.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.