ÉCONOMIE

Nigéria : Des zones de transformation agro-industrielles pour booster l’agriculture

La Banque africaine de développement (BAD) a lancé un programme de développement des zones de transformation agro-industrielles (SAPZ) au Nigéria pour attirer les entreprises de transformation des produits alimentaires.

Les travaux de la première phase de ce projet, d’un coût global de 500 millions de dollars, débuteront en août 2020 dans quatre zones du pays : le nord-est/ouest, le sud-ouest, le centre-nord et du sud-est/sud. Selon Banji Oyelaran-Oyeyinka, conseiller spécial à l’industrialisation du président de la Banque africaine de développement (BAD), « les fonds seront libérés en deux tranches pour chaque phase. Le déblocage de la seconde tranche sera lié à l’avancement de l’exécution des projets de la première phase ».

Ces zones agro-industrielles qui seront érigées sur le modèle des zones économiques spéciales devraient stimuler l’agriculture, un des moteurs de l’économie nigériane qui représente 22% du PIB. Troisième secteur économique le plus important du pays, d’après la Banque mondiale, il polarise plus de 60 % de la main-d’œuvre.

Ce programme de la BAD entre dans le cadre du plan mis en place par le gouvernement nigérian pour soutenir la croissance des zones de transformation des cultures essentielles (SCPZ). Il vise également à promouvoir la valeur ajoutée dans le secteur agricole à travers le développement d’industries agroalimentaires qui s’appuient sur des chaînes de valeur intégrées.

Par Moussa Sène

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.