Non classé

Assurtech: Un marché en pleine expansion en Afrique

A l’ère de la connectique, du Big Data et des IoT (Internet des objets), nous assistons en Afrique, à l’instar de ce qui se passe un peu partout dans le monde, à l’éclosion de nouveaux modèles économiques qui emploient de nouveaux process pour proposer de nouveaux produits. Les opérateurs s’accordent aujourd’hui sur le fait que de profondes transformations modifient les comportements de tous les acteurs du marché. Gwenaël Hervé, directeur général de Hiscox France, soutenait naguère que: «les startups misent généralement sur l’innovation, pour se démarquer et touchent tous les domaines: données personnelles, automobile, habitation…».

En Afrique, l’Assurtech s’inscrit sur une bonne tendance à la hausse.  Qu’il s’agisse d’assurés, d’intermédiaires, de compagnies d’assurance et/ou de réassurance, les opérateurs  sont tous concernés sachant que les domaines investis vont de la relation client à l’intelligence artificielle et la personnalisation des offres, en passant par la baisse des coûts et des tarifs, le big data, donc les objets connectés, les véhicules autonomes, la dématérialisation des contrats d’assurance, la gestion des contrats d’assurance par internet, la gestion des sinistres en ligne, les nouveaux services (assurance à la demande ou collaborative)…, services aux assureurs ou assurés, distribution ou courtiers, achats groupés.

On les trouve essentiellement en Afrique du Sud, au Kenya, au Nigéria, en Egypte, au Maroc, en Tunisie, au Sénégal. Les AutoGenius ou Naked Insurance du Nigéria, PlaNet Guarantee implantée au Sénégal avec des bureaux de représentation au Bénin, au Burkina Faso, en Côte d’ivoire et au Mali, ont eu le vent en poupe jusque vers la fin de 2019. Des sources dignes de confiance font état de déploiement des françaises Alan, Axa Strategic Venture, Hiscox France vers le continent noir.   Il s’agit d’un marché important. Comme l’a défendu Florian Graillot, Associate Axa Strategic Venture, c’est un très gros marché très  régulé sur lequel la technologie peut avoir un impact sur la chaine de valeur.

La récente évolution du marché mondial, avec des investissements qui sont passés d’à peine 870 000 $ à près de 3 milliards $ de 2014 à 2017, avec un nombre de 300 à plus de 1500. Cette tendance s’est poursuivie en 2018, considérée comme une année exceptionnelle avec 1,41 milliard $ d’investissements, puis en 2019 cataloguée année de tous les records. En effet, si en Fintech le monde est passé durant ces deux dernières années de 40 licornes (valorisation dépassant 1 milliard $) à 66, l’évolution a été plus rapide dans l’Assurtech. Dans ce secteur, les licornes sont au nombre de 10, contre juste 2 en 2018. Certes, aucune africaine ne figure parmi elles, mais gageons que les américaines Clover Health, Devoted Health, Oscar, Hippo, Lemonade (300 millions $ de levées de fonds en 2019), Root Insurance, Next Insurance, Bright Health, l’indienne Policy Bazaar (152 millions$) et l’allemande WeFox, seront bientôt rejointes par d’autres venant du Sud.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.