ACTUALITÉS

Civilisation: Tout commença en Afrique! (Partie III)

La rédaction a décrypté pour vous cette conférence du Pr Cheikh Anta Diop sur « L’apport de l’Afrique à la civilisation universelle », à Niamey au Niger, en 1984, mais d’une telle acuité que nous vous partageons son intervention. (Suite).

Décryptée par Daouda Mbaye

Tout ce que je vous dis sur l’origine de l’Humanité ne doit pas nous inciter à tirer la moindre gloriole, si je puis dire, du fait qu’il faut considérer que c’est un fait du hasard.  Mais si on le perd de vue, on explique l’évolution à rebours et on enlève l’appétit intellectuel aux chercheurs et aux étudiants. C’est donc le seul intérêt que présente cette thèse, c’est parce qu’elle est conforme au processus réel d’hominisation, donc elle est conforme à la science. Prendre le contrepied, c’est prendre le contrepied de la science. Voilà surtout l’intérêt qu’il faut attacher à cette théorie de l’apparition de l’Homme en Afrique.
Au tout début, par le plus grand des hasards, l’Afrique a vu naître l’Humanité et le peuplement du reste du monde s’est fait à partir d’ici. Et les hommes qui sont sortis de l’Afrique n’en sont pas sortis les mains nues. Ils sont sortis avec toute leur industrie constituée. L’homme de l’Aurignacien avait inventé une industrie justement. Le Grimaldien, comme je l’ai appelé auparavant, avait inventé une industrie aurignacienne. L’industrie aurignacienne dont cet individu est responsable n’est pas née en Europe. Elle a été inventée de l’extérieur.

« Au tout début, par le plus grand des hasards, l’Afrique a vu naître l’Humanité et le peuplement du reste du monde s’est fait à partir d’ici. Et les hommes qui sont sortis de l’Afrique n’en sont pas sortis les mains nues. Ils sont sortis avec toute leur industrie constituée. »

Les inventions, qui se sont situées au niveau de la pierre à cette époque, étaient de véritables révolutions, il ne faut pas le perdre de vue. C’était le sommet du progrès. C’était au moment où l’homme devait affronter la nature, une nature quasi vierge pour la dompter. Dans ces conditions extrêmement dures que l’imagination peut à peine aujourd’hui reproduire, les hommes venus d’Afrique ont apporté leur savoir-faire aux autres continents.

L’histoire, l’écriture, la mesure du temps

Nous sortons de la préhistoire et nous entrons dans la période historique proprement dite – je vais très vite. Cette période est caractérisée par l’apparition de l’écriture. Là encore, c’est la Vallée du Nil qui devance le reste du monde pour des raisons bien simples. L’évolution de l’Europe était freinée par cette fameuse glaciation birrimienne ou précambrienne qui ayant duré pratiquement 100 000 ans, de -80 000 à -10000. Pendant toute cette période, l’Afrique a évolué normalement, n’ayant connu que des périodes tantôt sèches, tantôt pluviales.  Le processus cumulatif de la civilisation était plus intense en Afrique qu’en Europe où on vivait dans des grottes. Il en résulte le fait que l’Afrique entre la première dans la période historique.

La suite à lire jeudi 25 février 2021

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.