FINANCES

Energie: L’ONEE mettra en place une salle des marchés pour la gestion des risques

L’Office nationale de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) prévoit de mettre en place une salle des marchés pour la gestion des risques en 2021. «Il s’agit d’un projet d’envergure pour la restructuration de l´activité de gestion des risques qui consiste à doter l’Office d’un dispositif complet de pilotage, d’analyse et de prise de décision en matière de gestion et de couverture des risques», précise un communiqué transmis par l’entreprise marocaine. A travers cet ambitieux projet, elle souhaite maîtriser et optimiser les charges relatives aux achats à fort enjeu, mettre en place des stratégies de gestion des risques efficaces et optimales, suivre d’une manière dynamique l’exposition de l’Office, et intervenir sur les marchés pour la couverture des risques encourus.

C’est aussi une solution pour se prémunir contre les risques de fluctuation des prix de combustibles, du fret, et des parités de change, qui peuvent avoir un impact important sur les écarts de conversion, les postes de bilan, les charges financières, les capitaux propres et la situation de trésorerie, dans un environnement en mutation. Pour rappel, les achats d’énergie et de combustibles de l’ONEE ont représenté plus de 68% des charges de la branche Electricité à fin décembre 2019, selon les chiffres officiels de l’entreprise. Les charges relatives à ces opérations ont atteint 11 milliards de dirhams, dont 8 milliards pour les achats de charbon et 2,5 milliards pour les achats de gaz naturel et 174 millions pour les importations de l’électricité.

L’Office vient d’ailleurs de lancer un appel d’offres pour sélectionner un cabinet spécialisé «qui assistera l’équipe projet interne à retenir la structure et le dimensionnement les plus appropriés, à mettre en place la plateforme et les outils nécessaires et à réaliser, durant une période d’ancrage, les premières opérations de couverture des risques.»

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.