GRAND ANGLE

Formation: Bien, mais peut mieux faire

De grandes écoles et instituts proposent de plus en plus des formations sur l’Intelligence artificielle pour former des ressources humaines de qualité et anticiper les besoins d’un marché en plein essor. Des initiatives rares, mais prometteuses.

Si l’Afrique veut pleinement profiter des avantages de l’Intelligence artificielle (IA), elle doit impérativement former des ressources humaines qui maitrisent cette technologie de pointe. Certains établissements basés sur le continent l’ont compris en proposant des formations dédiées. L’Institut africain des sciences mathématiques (AIMS) a lancé, en octobre 2018, un master en « Machine Learning » sur son campus de Kigali en partenariat avec Facebook et Google, avec comme directeur le Sénégalais Moustapha Cissé, le promoteur de ce programme. Ce dernier est d’ailleurs le directeur du premier centre d’IA de Google basé à Accra, au Ghana. Ce master pourrait être étendu à d’autres pays africains à travers notamment le réseau de centres AIMS.

Des initiatives prometteuses
Au Maroc, l’Université Euromed de Fès (UEMF) a récemment lancé l’Ecole Euromed d’ingénierie digitale et d’intelligence artificielle (EIDIA). Ce programme, fruit d’un accord de partenariat avec l’Ecole polytechnique de Paris (X), propose notamment des cours en robotique, Big Data et cyber-sécurité. En Côte d’Ivoire, l’Institut national polytechnique propose un master en science des données. Au Sénégal, le Dakar Institute of Technology (DIT) a récemment lancé un programme de master qui cible des étudiants et des professionnels titulaires d’une licence au minimum souhaitant devenir des spécialistes de cette technologie. Au menu, des cours en français et en anglais sur la reconnaissance d’image et la réalité virtuelle, l’internet des objets, et le Big Data.

Parallement, certaines entreprises et organismes africains ont lancé des écoles de codage gratuites pour initier des milliers de jeunes du continent à la programmation informatique. C’est le cas de la Sonatel Academy, lancée en novembre 2017 par la Société nationale des Télécommunications du Sénégal (Sonatel), l’Ecole 1337 du groupe OCP ouverte en 2018 en partenariat avec l’Ecole 42 de Xavier Niel, ce dernier qui prévoit d’ailleurs d’ouvrir une école similaire à Dakar (voir rubrique « Innovation »), sans oublier les initiatives continentales Africa Code Week et 10.000 codeurs du Camerounais Douglas Mbiandou.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.