ACTUALITÉS

Indice Mo Ibrahim 2020: Recul de la bonne gouvernance en Afrique

La Fondation Mo Ibrahim vient de publier son rapport 2020 sur la bonne gouvernance en Afrique qui note  un recul de la bonne gouvernance sur le continent, une première depuis dix ans.

L’indice Mo Ibrahim 2020 indique que le niveau de gouvernance en Afrique a reculé pour la première fois depuis dix ans. La moyenne africaine est passée de 49 sur 100 en 2018 à 48,8 sur 100 en 2019, soit un recul de 0,2 point. Le rapport révèle que cette situation résulte de  la détérioration des performances dans trois des quatre catégories de l’indice : participation, respect des droits et inclusion des citoyens ; sécurité et Etat de droit ; ainsi que le développement humain.

L’ile Maurice reste le leader la bonne gouvernance en Afrique, avec un indice de 77,2, devant le Cap-Vert et les Seychelles. Très loin de la Somalie, qui réalise la pire performance sur le continent avec un indice de 19,2. Le rapporte constate que c’est la Gambie qui a réalisé la plus forte progression (+9,2) au cours de la dernière décennie, contrairement à la Libye qui a enregistré la plus forte détérioration avec -5,5.

Au niveau régional, l’Afrique australe a réalisé la meilleure performance en matière de gouvernance durant l’année écoulée avec un indice de 53,3, suivie de l’Afrique de l’Ouest (53,1), l’Afrique du Nord (52), l’Afrique de l’Est (46,2), et l’Afrique centrale (38,8).

Autre révélation et pas des moindres, seuls huit pays ont amélioré leurs performances dans les quatre grandes catégories de l’indice Mo Ibrahim au cours de la dernière  décennie. Il s’agit de l’Angola, du Tchad, de la Côte d’Ivoire, de l’Ethiopie, de Madagascar, des Seychelles, du Soudan et du Togo.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.