ÉCONOMIE VERTETIC & ECOLOGIE

Mali : Exonération des équipements d’énergies renouvelables pour développer le mix énergétique

Le gouvernement malien exonère les équipements d’énergies renouvelables. Une mesure incitative qui vise à promouvoir les énergies vertes.

Bonne nouvelle pour les investisseurs dans les énergies renouvelables au Mali. Ils ne payeront plus la TVA ainsi que les droits et taxes douaniers, seuls le Prélèvement communautaire de solidarité (PCS) et la Redevance statistique seront désormais prélevés sur leurs équipements. A travers cette exonération, le gouvernement malien vise «l’amélioration du mix énergétique, la poursuite des investissements dans le solaire et le respect des engagements en matière de réduction des émissions de gaz à effet de serre, de promotion d’énergies propres et de sauvegarde de l’environnement», précise un communiqué du Conseil des ministres.

L’énergie solaire constitue une réelle alternative dans un pays où l’électricité demeure un luxe pour de nombreux habitants. Seuls 50% des citadins y ont accès et 16,7% en zone rurale, selon les statistiques. Pour l’heure, les énergies renouvelables et les systèmes hybrides ne représentent que 4,3% du mix énergétique. L’Etat compte y remédier à travers le Programme national d’énergies renouvelables (PANER) qui ambitionne de porter la capacité installée de ces énergies vertes à 1 416 mégawatts (MW) d’ici 2030.

Par MS

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.