ACTUALITÉS

Mobile Money: Wave, licorne africaine, lève 200 millions de dollars

Valorisée désormais à 1,7 milliard de dollars, Wave, leader dans le Mobile Money au Sénégal et en Côte d’Ivoire, vient de lever un investissement de série A de 200 millions de dollars. Une opération menée par Sequoia Heritage, Founders Fund, Stripe et Ribbit.

Boubker El Badri

Wave est plus que résilient à la crise sanitaire de Covid-19 et se bonifie. En effet, la startup fondée en 2018 et qui fournit un service financier mobile et bon marché, mais surtout ne nécessitant pas de compte bancaire, réalise une importante levée de fonds de 200 millions de dollars. Un investissement de série A pilotée par Sequoia Heritage, Founders Fund, Stripe et Ribbit, auquel ont participé Y-Combinator et Partech Africa qui sont déjà investisseurs dans Wave. Il s’agit tout simplement de la plus importante opération du genre pour une fintech opérant exclusivement en Afrique. Désormais, Wave est valorisée à 1,7 milliard de dollars, revendiquant son statut de licorne.

Une ambition continentale
À en croire les responsables, notamment Drew Durbin, CEO et co-fondateur, les fonds permettront à la fintech non seulement de consolider ses marchés existants au Sénégal et en Côte d’Ivoire, mais aussi d’opérer son expansion dans d’autres pays, tels que le Mali et l’Ouganda. Ils ont aussi assuré que l’investissement, allant dans le renforcement de l’offre de services digitaux et l’extension des équipes d’opérations locales, de développement et d’ingénieurs commerciaux, sera ainsi accentué. Actuellement, Wave emploie plus de 800 personnes. D’après le CEO de Wave, l’objectif est d’apporter un réseau financier moderne à tout le monde en Afrique. De son avis, tout ce qui a été fait jusqu’ici, à savoir un service de Mobile Money très pratique et abordable, n’est que le début.
Le succès de cette fintech, qui se présente comme l’alliée Mobile Money des usagers par des transferts d’argent à 1%, permet des comptes sans frais de dépôt ou de retrait, n’a pas surpris les analystes. Reste à savoir comment elle va évoluer avec l’avènement de la ZLECAf dans des marchés encore hermétiques de pays à devises non convertibles.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.