EN BREF...

Niger: Violences postélectorales à Niamey

Après que le candidat de l’opposition Mahamane Ousmane a réfuté la victoire de Mohamed Bazoum, candidat du parti au pouvoir, au 2ème tour de la présidentielle, de violentes manifestations ont éclaté dans la capitale Niamey. Confirmation d’Alkache Alhada, ministre de l’Intérieur, qui a fait état d’au moins 2 personnes tuées et quelque 468 manifestants arrêtés par la police depuis mardi. M. Alhada a pointé du doigt la figure de l’opposition Hama Amadou qui de son avis incite à la violence.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.