BLOC-NOTESCHRONIQUES

Premières leçons post-Covid

La pandémie du Covid-19 a pris le monde entier de court. Bien malin qui pourra prédire l’avenir ! Mais d’ores et déjà, je vous partage les six premières leçons que nous enseigne cette crise sans précédent.

Leçon 1: Il faut dé-construire cette idée que l’innovation coûte cher et qu’elle n’est l’apanage que des plus riches. Les meilleures idées ne sont pas forcément les plus coûteuses. La philosophie « jugaad » inspirée de l’Inde trouve en Afrique un terreau favorable.

Leçon 2: Le «Je» est mort, bienvenue dans le nouveau monde du «Nous».  Partout, les intelligences individuelles se mobilisent pour aider les plus vulnérables, trouver un nouveau vaccin, travailler à distance, co-créer, donnant corps à une intelligence collective contagieuse, portée par la bienveillance, le bien commun, la solidarité, seuls saluts pour l’Humanité.

Leçon 3: Le retour à l’Expertise. Jamais ces dernières semaines on a entendu autant de pseudo-experts ayant un avis sur tout, mais ne maîtrisant rien… alimentant fake news, contrevérités et confusions en tous genres, jusqu’à la saturation, quand la situation commande retenue, lucidité, discernement et pédagogie. Virologie, mathématiques, économie… sont des disciplines qui ne s’improvisent pas. Dans le monde qui vient, on privilégiera la légitimité, la crédibilité et le contenu vs les contenants.

Leçon 4: L’inéluctable démondialisation va faciliter l’émergence d’afrochampions et de solutions made in Africa, plus adaptées en termes de frugalité et d’impact, et doper le commerce intra-africain, encore trop extraverti, pour mieux faire face aux contrecoups de la crise économique mondiale qui suivra inéluctablement la crise sanitaire.

Leçon 5: Entre le temps accidentel consubstantiel à l’accélération du progrès technologique, inventé par l’homme (Paul Virilio), et le temps confiné que nous impose la pandémie du Covid-19, il y a une opportunité de ré-habiter l’espace-temps par le temps choisi, dans lequel l’humain sera au centre et où on privilégiera la qualité à la quantité, l’optimisation à la maximisation. Qu`on ne s’y trompe pas, il n’y a pas d’accélération du temps, une journée comporte toujours 24 h, juste une démultiplication d’activités dans une même unité de temps.

Leçon  6: La pandémie a révélé une vitalité créatrice sans précédent. On n’a jamais eu autant de webinaires, de conseils d’administration et de conseils ministériels en ligne, de téléconsultations médicales, de classes digitales, d’achats à distance, voire de concerts en streaming, ces deux derniers mois que les 5 dernières années. Cette énergie va se poursuivre et dynamisera la transformation digitale, de toutes les sphères de la société, publiques comme privées, financée en partie par les ressources tirées de nombreux voyages d’affaires, congrès et déplacements devenus non indispensables. Toutefois, cela ne remplacera pas les interactions physiques. Car autant certaines activités se prêtent facilement à la dématérialisation, autant d’autres requièrent une présence humaine. Le monde qui vient sera physique et digital, il sera phygital.

Par Alioune Gueye

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.