ACTUALITÉSPERSPECTIVES

E-gouvernement: Quand la Côte d’Ivoire dématérialise son administration

La Côte d’Ivoire a récemment mis en place une plateforme numérique qui permet d’effectuer les procédures douanières en ligne. Une nouvelle étape de la stratégie de dématérialisation lancée par le gouvernement ivoirien.

Bonne nouvelle pour les exportateurs et importateurs de marchandises en Côte d’Ivoire. À compter du 1er août 2017, ils pourront faire leurs déclarations en douane et effectuer le règlement en ligne via le guichet unique du commerce extérieur (Guce). L’annonce a été faite le 8 juin à Abidjan par Souleymane Diarrasouba, ministre ivoirien du Commerce, des PME et de l’artisanat. L’e-paiement pourra s’effectuer par virement, carte bancaire ou Paypal. Pour rappel, le gouvernement avait déjà procédé à la baisse des douanes sur le matériel informatique (de 40 à 6,5%) pour stimuler l’usage des TIC. Ce système est développé par la société Webb Fontaine qui gère déjà le Guce et dont le contrat de cession de 5 ans signé avec l’État ivoirien arrive à échéance en 2018.
Le gouvernement déploie ce projet en partenariat avec quatre banques ivoiriennes : NSIA Bank, Société Générale (SGBCI), la Banque Atlantique de Côte d’Ivoire (Baci) et la Banque Nationale d’investissement (BNI).

Digitaliser l’administration…
En Côte d’Ivoire, les flux financiers annuels du commerce extérieur sont estimés à 15.000 milliards de FCFA. Les recettes douanières devraient atteindre 1.600 milliards de FCFA en 2017. Cette dématérialisation devrait permettre à la Côte d’Ivoire d’améliorer son rang dans le prochain classement du Doing Business qui sera publié en 2018.
Ce nouveau projet constitue un jalon supplémentaire dans la stratégie du tout-numérique lancée par l’État ivoirien à travers son programme «E-gov». Déjà le 12 avril 2017, le pays annonçait la création du portail numérique «E-impot.gov» pour permettre aux contribuables ivoiriens d’effectuer leurs procédures de déclaration d’impôts en ligne. Ce système, qui cible dans un premier temps les entreprises réalisant un chiffre d’affaires de plus 200 millions de FCFA, sera élargi à tous les contribuables d’ici la fin de l’année, selon le ministre du Budget, Abdourahmane Cissé. Mieux, le gouvernement prévoit d’introduire prochainement le mobile banking dans le règlement des impôts et un projet de digitalisation des passations de marchés publics.

Par Baye Sakho

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.