AFRICAN JOURNALTOURISME ET HÔTELLERIE

Tourisme: Bientôt des incubateurs touristiques au Sénégal

Le Groupe Afrique Challenge l’Afrique qui ose a organisé, du 23 au 29 décembre 2018 à Casablanca, un voyage d’étude et de benchmarking pour une délégation du ministère sénégalais du Tourisme, sur l’expertise marocaine dans le domaine du tourisme.
Par Baye Sakho

Sept agents du ministère sénégalais du Tourisme, spécialisés dans les produits touristiques, ont séjourné au Maroc fin décembre 2018, pour s’inspirer de l’expérience marocaine dans le domaine du tourisme. Ce voyage d’étude et de benchmarking, organisé par le Groupe Afrique Challenge l’Afrique qui ose, leur a permis de visiter de grands sites touristiques du royaume et rencontrer des acteurs et institutions phares qui s’activent dans ce secteur stratégique.

Le périple a débuté le lundi 24 décembre à Casablanca, avec la visite de la Mosquée Hassan II (lieu incontournable pour les touristes), du «Marché solidaire» (où des coopératives marocaines y vendent des produits locaux), ainsi que le grand «Marché des Habous», lieu très prisé par les grands commerçants marocains et d’Afrique subsaharienne. Après une pause-déjeuner, cap sur le siège de l’incubateur «Espace Bidaya », pour une rencontre avec l’Union des autoentrepreneurs. Cet espace de co-working accueille et accompagne de jeunes entrepreneurs marocains et subsahariens. Au menu : le dispositif d’accompagnement et les services offerts aux incubés, les offres de formation ainsi que les «best practices».

Mardi 25 décembre, direction Rabat, plus précisément au siège de la Société marocaine d’ingénierie touristique (SMIT). Les visiteurs ont pu échanger avec les responsables de cette structure sur les modèles de partenariat public-privé dans le cadre de l’accompagnement et du suivi en entrepreneuriat et en mentoring dans le secteur touristique. Il s’en est suivi une visite au Mausolée Mohammed V, à la Casbah des Oudayas et à la Poterie de Salé, ville située dans la banlieue de Rabat.

Après avoir apprécié les offres touristiques à Casablanca et Rabat, la délégation découvre Essaouira, le mercredi 26 décembre, après un passage à la «Poterie de Safi», en cours de route. La «ville des Alizés», haut lieu du tourisme au Maroc, ressemble à bien des égards à la ville de Saint-Louis du Sénégal. Beaucoup d’entre eux l’ont sûrement remarqué durant la visite de la Médina (nom donné au centre-ville de plusieurs villes du Maroc qui gardent toujours leur authenticité architecturale) et de ses alentours, ou lors de leur visite à la Délégation régionale du tourisme.

Exit Essaouira, bonjour Marrakech. La ville ocre qu’on ne présente plus, cité dont le rayonnement dépasse les frontières du Maroc. Séjourner dans cette belle ville sans visiter la place Jemâa el-Fna, c’est quasiment faire le déplacement pour rien… Les visiteurs sénégalais n’ont pas donc dérogé à cette règle en prenant leur dîner mercredi soir dans cet endroit mythique classé patrimoine mondial de l’Unesco. La journée du jeudi fut marquée par une séance de travail au Conseil régional du tourisme de Marrakech et la visite de grands sites touristiques de la ville.

Vendredi 27 décembre, la délégation s’invite à Fès, la ville spirituelle. Ils y ont effectué une séance de travail avec l’Agence pour le développement et la réhabilitation de la ville de Fès (ADER) ainsi qu’une visite, «ziarra», au Mausolée Cheikh Ahmed Tidiane Chérif.
La délégation est revenue sur Casablanca le samedi pour une séance de brainstorming et ensuite retourner à Dakar le lendemain.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.