ACTUALITÉS

Transfor’acteurs: Assana Diaby et DIAS redésignent la peluche

A la tête de DIAS, entreprise ivoirienne créée en février 2020 et spécialisée dans la fabrication de doudous en peluche aux motifs africains sur habillage en pagne wax, une jeune maman, Assana Diaby. Un nouveau concept avec beaucoup d’avenir…

Daouda MBaye

Sortir des sentiers battus et offrir autre chose ! Voilà le credo de DIAS qui fabrique des peluches ou doudous inédits. Le projet DIAS est né de la volonté d’apporter au monde de la petite enfance des couleurs plus africaines. L’enfance est la période de construction de l’identité. Il paraît alors évident qu’inculquer aux enfants des valeurs et des éléments culturels africains tout en gardant une touche de modernisme peut participer à forger leur identité, nous confirme Assana Diaby, fondatrice et CEO.
Avec une équipe constituée de 4 personnes permanentes, un effectif qui peut atteindre jusqu’à 20 personnes, en fonction des périodes, la jeune startup projette de réaliser un chiffre d’affaires de 80 millions de f CFA à l’horizon 2023.

Des ambitions locales, régionales, africaines et mondiales
Dias ambitionne, sur le long terme, de mettre sur pied la plus grande fabrique de peluches d’Afrique de l’Ouest, afin de toucher plus de ménages et de participer à la création d’emplois. L’objectif de la startup est de devenir l’entreprise leader du marché africain de la peluche et d’exporter ses produits à travers le monde.
« Nous disposons également d’une maison d’édition de livres jeunesse « Mon monde en couleurs », dont l’héroïne phare est baptisée Noumina », nous confie Assana Diaby. Sur ce volet de l’édition, l’ambition première de DIAS est de réussir à véhiculer à travers le monde les valeurs nécessaires à l’épanouissement des enfants, mais aussi de fournir un contenu ludique et sain pour leur distraction.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.